La représentation des femmes a continué de grandir à la télévision sur l’année précédent, et cela sur tous programmes confondus. Même si le CSA a quand même indiqué que la parité est encore loin d’être atteinte, à l’occasion de la publication de son baromètre 2018.

La présence des femmes à l’écran maintient sa croissance, et l’image qui y est associée s’améliore aussi. C’est précisément ce que l’on peut retenir des conclusions tirées par le baromètre 2018 publié le 21 janvier par le CSA, braomètre traitant la représentation des femmes à la télévision.

Ce dernier est chargé depuis 5 ans de garantir une représentation sjuste et équitable des sexes à la télévision et à la radio, mais aussi de lutter contre les préjugés sexistes. Pour constituer le rapport de ce baromètre, le CSA a analysé un panel de près de 2 400 programmes télévisés, à partir des données transmises par les différentes chaînes de télévisions et de radios.

Les jeunes femmes clairement surreprésentées

La télévision continue cependant de faire ses choix : les jeunes femmes demeurent clairement surreprésentées et les femmes de quinquas très clairement sous-représentées. Depuis la conception du groupe de travail “Droits des femmes” au CSA et la première étude sur la place des femmes à l’écran, datant de l’année 2013, il y a eu une prise de conscience et les mesures en place ne sont plus ressenties comme punitives. 

Forte progression de la part des femmes journalistes

Sous l’effet de la loi, avec l’action du CSA mais également avec le mouvement #metoo, il y a une intolérance des citoyens de plus en plus grande pour le sexisme et les situations dégradantes. Le cercle vertueux commence. Il ne faut pas déstresser.

On peut notamment se rassurer avec une part de femmes journalistes à l’écran qui est par exemple passée en 6 ans de 17 à 38% au sein de 4 diffusions : les journaux télévisées de 20h de TF1 et France 2, C dans l’air sur France 5 et le 20 Heures politique de BFMTV.