Malgré les protections mises en place pour soutenir l’allaitement maternel des employés, la responsabilité de justifier et argumenter sur les ressources dont elles ont besoin est toujours bien posée sur les épaules des mères au travail.

L’étude a également révélé des lacunes dans la qualité et l’accessibilité des ressources pour l’allaitement maternel aux yeux des mères qui travaillent.

« Nous savons que l’allaitement maternel présente des avantages tant pour la mère que pour le nourrisson, et nous savons que le retour au travail est un défi important pour la poursuite de l’allaitement », a déclaré Rachel McCardel, doctorante au Collège de santé publique de l’UGA et auteur principal de l’étude.

Rachel McCardel et sa co-auteure voulaient en particulier mieux comprendre le soutien à l’allaitement sur le lieu de travail depuis l’entrée en vigueur, il y a plus de dix ans. Plus précisément, cela évoque de multiples directives et décisions fédérales imposant aux employeurs la mise en place de pauses non rémunérées, associées à la création d’un espace pour permettre aux employés d’allaiter, espace différentes des toilettes employés habituellement.

Pour son étude, l’équipe de McCardel a interrogé des employées qui exerçaient diverses fonctions.

En plus de poser des questions sur leur accès aux ressources d’allaitement, comme les chambres privées, les tire-lait et les consultantes en lactation, les personnes interrogées ont également été interrogées sur leurs expériences en matière de combinaison de l’allaitement et du travail.

Elles ont constaté que la plupart des répondantes, soit près de 80 %, disposaient d’un espace privé au travail pour extraire le lait, et environ deux tiers des femmes ont déclaré avoir des pauses pour allaiter. L’accès à d’autres ressources comme des consultantes en lactation ou des tire-lait était moins fréquent.

De nombreuses répondantes ont également déclaré qu’elles ne s’attendaient pas à recevoir beaucoup d’aide de leur employeur, et qu’il y avait un manque général de communication sur les ressources à leur disposition.