Il ne fait aucun doute que ce sont en partie les femmes qui font les frais des retombées économiques et sociales de Covid. Pour les femmes entrepreneurs, le manque d’accès au financement et au soutien rend la mise en place d’une entreprise suffisamment difficile, sans l’hostilité d’une économie frappée par une pandémie.

Des entreprises qui s’adaptent

Mais des recherches encourageantes sont en train de voir le jour ; elles témoignent de la capacité d’adaptation des femmes et des entreprises dirigées par des femmes. Des données récentes de Beauhurst, dans le cadre d’un rapport pour le Forum des femmes fondatrices, indiquent que si les entreprises à forte croissance et dirigées par des femmes ont été touchées de manière disproportionnée tout au long de la pandémie, plus de 60 % des entreprises financées par des femmes fonctionnent désormais avec un minimum de perturbations, ce qui montre que les entreprises dirigées par des femmes se défendent vraiment.

Une plus grande flexibilité de travail

Dans le rapport, Liz Truss, ministre de la condition féminine et de l’égalité des chances, affirme que la reprise est en cours et que les femmes chefs d’entreprise l’alimentent. « Les femmes étant déjà deux fois plus nombreuses à diriger des entreprises de commerce électronique qu’à diriger des entreprises de brick and mortar, les entreprises dirigées par des femmes sont appelées à profiter des nouvelles habitudes de consommation et peuvent accélérer la croissance économique moderne », dit-elle, ajoutant que l’adoption accrue du travail à distance et du travail flexible peut se traduire par une plus grande liberté et de meilleures opportunités.

« J’ai appris qu’en tant que propriétaire de petite entreprise, vous devez tirer le meilleur parti des défis qui se présentent à vous et ne pas avoir peur de réévaluer votre plan d’affaires si les circonstances changent« , déclare Sara Roberts, fondatrice de Healthy Nibbles, ajoutant que les résultats récents parlent d’eux-mêmes. Elle a doublé le chiffre d’affaires, augmenté l’équipe de 25 %.